David, on ne défie pas une femme…

Liebster-award-ribbon-225x300J’avais presque oublié que je devais une réponse à David Kpelly pour m’avoir nominée au Liebster award. Si ce soir je n’avais pas fait un tour sur le blog de Kelly pour lire sa réflexion sur la venue de Obama en Afrique, j’aurais rangé aux calendes grecs les interrogtions de David. Mais c’est surtout sa conclusion qui m’a poussée à m’y mettre. Je voulais qu’il oublie qu’il a défié 11 femmes vaillantes. Maintenant que tu as oublié, me voici David… Voici mon Liebster award  Lire la suite

Publicités

Plumes Francophones, le rendez-vous: la dernière

logo-plumes-francophones« Plumes Francophones, le rendez-vous. L’émission est finie avec le festival.  Pendant 10 jours, la journaliste de RFI Sophie Ekoué, assistée de Marthe Fare ont coaché Alexandrine Holognon, Edem Togbé, Daniel Amouzou-Lanta et Ella djanguenane, qui ont fait revivre le festival. Lire la suite

Rencontre-débat avec l’écrivain Kangni Alem

Kangni Alem (Kangni Alemdjrodo de son vrai nom) est né à Lomé, au Togo en 1966.
Titulaire d’un diplôme en sémiologie théâtrale et d’un doctorat de littérature comparée (Université de Bordeaux 3, France), il a fondé l’Atelier Théâtre de Lomé, où il a signé,
entre autres, les mises en scène de Mère Courage de Brecht, La Route de Wole Soyinka et Récupérations de Kossi Efoui. Il vit aujourd’hui à Lomé, où il poursuit ses activités de dramaturge, de traducteur,de romancier et de critique littéraire. Lire la suite

Kangni Alem en Portugais

Escravos

Paru en 2009 aux Editions Jean-Claude Lattès à Paris, l’excellent roman historique du romancier togolais Kangni Alem, Esclaves, paraît à nouveau. Mais cette fois-ci dans une version portugaise, aux Editions Pallas à Rio de Janeiro, au Brésil. Une nouvelle aventure pour ce roman qui raconte un épisode méconnu de la traite négrière entre le Brésil et le Golfe de Guinée, dans la seconde moitié du 19e siècle. Lire la suite

La sirène des bas-fonds

Je suis entrée dans la cour des écrivains en août dernier avec la publication de ma première nouvelle « La sirène des bas-fonds » .En faisant le tour du net quelques semaines après, je suis tombée sur quelques liens parlants du livre que j’ai publié sous le pseudo Noun Fare. Mais avant, ce petit reportage sympa sur la présentation qui a eu lieu au Centre culturel français à Lomé. Lire la suite

« La confusion des sentiments » de Kangni Alem (Dernière partie)

Puis il y eut la répétition. Un mois plus tard. Tu passais ton temps à me persécuter. Tu m’accusais de l’aimer en secret. C’est vrai que, quelque part, je me sentais seule dans ce pays où personne ne me draguait plus. Où je n’étais plus le centre d’attraction des hommes, lesquels me harcelaient à TiBrava comme s’ils étaient possédés par l’esprit du bouc. Lire la suite