Viol contre aide, non merci M. Chevenement

Il y a de ces énormités qui passent sous silence. Et quand c’est le cas, c’est un devoir de montrer à tout le monde, comment certaines personnes, issues de pays dit « démocratiques et des droits de l’homme » croient que les malheureux sont sans droits; mieux on peut abuser sexuellement d’enfants sous prétexte qu’on leur apporte de l’aide. Lire la suite

Publicités