« Madame, mes couilles sont bonnes. Vous voulez goûter? »

image

Quand on traverse la frontière vers d’autres horizons, parfois les différences de cultures peuvent choquer. J’ai attéri a Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso il y a moins de trois heures. Après un repos ( je précise qu’il faisait 36 degrés a l’ombre cet après midi). Et mon ami Tété Enyon a tenu a me préciser que ici, c’est l’hiver en cette période de l’année. Je sens que je vais devenir une fontaine ( pas d’équivoque les amis) durant mon séjour au pays de Blaise Campaoré ou de Sankara d’après les révolutionnaires de L’harmattan burkinabais.

Lire la suite

Publicités

Non, une grossesse n’est pas forcément la fin des études!

affiche de la campagne " Mat ta capote" du CNLS

Affiche de la campagne  » Mat ta capote » du CNLS

La publicité togolaise quand tu nous tiens! Depuis les publicités togolaises m’ont fait sérieusement douter de l’existence d’agences de communications professionnelles dans le pays. Il y a longtemps que je zappe lorsqu’elles passent sur nos chaînes de télévisions. seulement voilà, je suis tombée sur l’une d’elles qui m’a profondément outrée. Pas parce que la qualité n’est pas bonne ( elle est légèrement au dessus des productions habituelle, encore quoique!), mais le message à mon avis n’est pas de nature éducative. Lire la suite

Beynaud ou Arafat?

si Babi était beau comme ça la nuit, je ne serai pas revenue à Lomé

si Babi était beau comme ça la nuit, je ne serai pas revenue à Lomé

Profitant d’un petit congé de quelques jours, je me rends à Abidjan, d’abord pour le Salon international du livre d’Abidjan, et ensuite pour y revoir de vieux amis. Excitée comme un trublion, j’atterris à Abidjan vers minuit ( Merci Air Côte d’Ivoire pour vos 3h de retard). Mon préfacier et ami Josué Guebo m’attendais. Vers le trajet qui me conduisait à l’hôtel, il m’expliquait que Abidjan est infernal à cause des embouteillages. Lire la suite

Et si j’étais cannibale?

Je me suis rendue compte en fin de semaine dernière, par temps pluvieux et quartiers inondés qu’il y a toutes les chances que je sois devenue cannibale, ou presque. Vous avez bien lu, j’ai dit cannibale. C’est-à-dire que je peux avoir mangé de la viande humaine. Je partage avec vous cette expérience,  drôle. Lire la suite

Le code de la route selon le togolais

Code-de-la-route-enfants-sur-iPad

J’ai toujours été surprise par l’extraordinaire exemplarité du togolais quant au code qui règle la circulation. Vous n’avez jamais fait l’expérience? Et bien je vous demande de vous mettre en route à n’importe quelle heure de la journée, pour comprendre qu’au Togo, ni les piétons ( par ignorance), ni les automobilistes et motocyclistes ( Zémidjan* pour la plupart) ne respectent le code de la route. Au Togo, le code de la route n’existe pas. Sur la route, on ne respecte qu’une seule règle: le  » gentlman agreement* « . Je vous propose ici quelques exemples du code de la route selon le togolais.

Lire la suite

Policier togolais, non à la violence…

policeJe viens d’assister à une scène digne d’un film d’action. Je crois que même Luc Besson ou Martin Scorcese n’aurait pas écrit une scène aussi caricaturale: un policier se jetant de tout son corps sur un usager à moto.Parfois les policiers togolais, avec tout le zèle qu’on leur connait, prennent des risques inutiles. Je me demande bien s’ils pensent à leur famille ou s’ils croient qu’ils ne peuvent mourir. La violence policière sur la route togolaise prend des formes parfois dangereuses. Lire la suite

On m’a drogué au Sunset!!!!

fumer_0.previewSamedi dernier, ne sachant que faire de ma nuit, je décide d’aller écouter du reggae au Sunset, sur le boulevard du 13 janvier. Ce n’était pas la première fois que je venais dans le coin. Mais cette fois-ci, par un heureux miracle ( que je soupçonne être l’air embué de fumée de Marijuana crachoté ci et là), je voyais tout d’un œil nouveau. Comme quoi, je suis devenue fumeuse d’un soir sans mon consentement.

Lire la suite