Le leadership féminin, et si c’était simplement un marché de dupes?

cafe1J’ai décidé d’écrire un billet dans ce blog longtemps jeté aux orties. Parce que pour une fois encore, j’ai décidé de parler d’un sujet qui me dérange dans la vie socio-politique africaine, ou plutôt togolaise je veux dire: le leadership féminin. Et un statut Facebook n’aurait pas suffit.  Lire la suite

Viol contre aide, non merci M. Chevenement

Il y a de ces énormités qui passent sous silence. Et quand c’est le cas, c’est un devoir de montrer à tout le monde, comment certaines personnes, issues de pays dit « démocratiques et des droits de l’homme » croient que les malheureux sont sans droits; mieux on peut abuser sexuellement d’enfants sous prétexte qu’on leur apporte de l’aide. Lire la suite

Vous tuez le journalisme au Togo

profession-journaliste1Pour commencer, j’avais déjà annoncé que je ne blogguerai plus ( encore faut-il que je puisse me taire sur certaines énormités). Mais volontiers, je brise ici ma promesse pour encore faire ma garce. et devinez quel est mon sujet: le journalisme au Togo ou mieux, ceux qui tuent ce métier dans ce pays. Lire la suite

Des nègres à Paris…

Yayi BoniJ’aurai eu envie que le premier billet de mon blog de l’année 2015 soit une note gentille.  Mais je le place sous le signe de la bêtise, celle de nos dirigeants africains ( Je vous expliquerai pourquoi). Je le place également sous le signe de la colère, celle d’une journaliste meurtrie par l’assassinat de confrères exerçant un droit fondamental qu’est la liberté d’expression (quoique l’humour de Charlie Hebdo fût parfois chelou).

Avant tout, je dis une chose simple : «  Je suis Charlie », pour la simple raison que nul n’a le droit de perdre la vie pour ces opinions. « Oui, nous sommes tous Charlie… mais… ».

C’est ce « mais » la raison de mon billet. Lire la suite

2014 de mon blog

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2 700 personnes. Ce blog a été vu 18 000 fois en 2014. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 7 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Le casque, non grata à Ouaga

Depuis quatre jours que je suis dans la capitale burkinabé, je vais de surprises en surprises. Je vous passe le respect du code de la route, qui est partout pareil, que ce soit dans mon pays, en Côte d’Ivoire ou au Sénégal que j’ai visité récemment. Mais une chose extraordinaire que j’ai remarqué dans ce pays, l’absence de casques. Lire la suite

« Madame, mes couilles sont bonnes. Vous voulez goûter? »

image

Quand on traverse la frontière vers d’autres horizons, parfois les différences de cultures peuvent choquer. J’ai attéri a Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso il y a moins de trois heures. Après un repos ( je précise qu’il faisait 36 degrés a l’ombre cet après midi). Et mon ami Tété Enyon a tenu a me préciser que ici, c’est l’hiver en cette période de l’année. Je sens que je vais devenir une fontaine ( pas d’équivoque les amis) durant mon séjour au pays de Blaise Campaoré ou de Sankara d’après les révolutionnaires de L’harmattan burkinabais.

Lire la suite