Des nègres à Paris…

Yayi BoniJ’aurai eu envie que le premier billet de mon blog de l’année 2015 soit une note gentille.  Mais je le place sous le signe de la bêtise, celle de nos dirigeants africains ( Je vous expliquerai pourquoi). Je le place également sous le signe de la colère, celle d’une journaliste meurtrie par l’assassinat de confrères exerçant un droit fondamental qu’est la liberté d’expression (quoique l’humour de Charlie Hebdo fût parfois chelou).

Avant tout, je dis une chose simple : «  Je suis Charlie », pour la simple raison que nul n’a le droit de perdre la vie pour ces opinions. « Oui, nous sommes tous Charlie… mais… ».

C’est ce « mais » la raison de mon billet.

Des nègreries…

Je respecte la douleur des familles éplorées, mais permettez-moi d’émettre des doutes sur certaines personnes qui ont réagi en solidarité à la France. Charité bien ordonné commençant par soi-même, je pioche une carte pas loin, mon pays le Togo. Notre président est le champion du silence. Jamais ou presque, il ne réagit à rien. Il se contente de ses classiques discours du début d’année et de la célébration de l’indépendance. Puis subitement, moins de deux heures après l’attaque de Paris, piam il se prononce !

Et l’autre, son voisin, Yayi Boni qui s’empresse de décréter un jour de deuil national alors que tous sont restés de marbre lors de l’enlèvement de 200 écolières et de garçonnets (dont on ignore le sort aujourd’hui et dont une a probablement servi comme kamikaze dans le récent attentat au Nigéria). Je passe sous silence les autres sous-préfets de la France qui ont tenu chacun à se faire remarquer. On ne sait jamais, ça peut assurer un changement de constitution ou une élection truquée avec la bénédiction de Papa France.

Le clou, c’est quand plusieurs d’entre eux se sont déplacés à Paris pour participer à la marche en l’honneur des victimes. Les pontes de la Françafrique était tous présents:  le Malien Ibrahim Boubacar Keïta, le Nigérien, Mahamadou Issoufou, le Sénégalais Macky Sall, le Béninois Thomas Boni Yayi, le Togolais Faure Gnassingbé, le Gabonais Ali Bongo.

Je trouve extrêmement affligeant qu’ils soient incapables de réagir promptement aux drames de leur propre nation, et qu’ils aillent s’exhiber à Paris comme des Guignols au frais du pauvre contribuable, alors que certaines de leurs épouses se permettent d’exhiber un sac à main de 12 millions de FCFA. Un tableau digne d’une Une de Charlie Hebdo tellement le ridicule ne tue pas nos chefs d’états africains.

Et puis les médias français ont su bien le leur rendre: ils citent tous les présidents européens présents et oublient (acte manqué) les si chers sous-préfets de la France. Le seul qui a eu l’amabilité de le mentionner, a fait revenir Omar Bongo de l’enfer (ou du paradis) pour désigner l’actuel président du Gabon.

A qui la faute?

La faute à des dirigeants qui préfèrent jouer aux sous-fifres que de s’occuper réellement des problèmes de leur continent. Il a fallu que l’occident taxe l’un des leurs de dictateurs et le condamne à mort. J’attends un jour que Obama ou Hollande se déplacent au Nigeria après un attentat de Boko Haram ou un drame. Boko Haram menacent la sous-région et a déjà fait plus de 2000 victimes civiles.

Il y a aussi la Libye, mise à sac pour ses gisements de pétrole qui est devenu un sanctuaire jihadiste. nos nègres de services n’ont trouver qu’un miaulement timide à faire et supplient papa d’« achever le travail » commencé avec l’intervention de 2011. Il y a le Congo, la Somalie et je vous passe le détail des drames quotidiens du continent.

Je reprends ici une publication de la page officielle des P-square, publication traduite par un internaute:

Boko HaramAu moins certaines personnalités politiques françaises ont eu la gentillesse de s’en souvenir. Mais qui l’a lu, sûrement elle et ses fans sur facebook.

Rama YadeJe conclu en disant tant que nous aurons des dirigeants comme ceux-là, l’Afrique ne sortira pas de si tôt de l’auberge. Chuaaan

Publicités

4 réflexions sur “Des nègres à Paris…

  1. C’est une bonne réflexion, remplie de bon sens, mais je vais quand même verser un peu d’eau dans ce vin, ce cru 2015 de ton blog.

    ça a été facile de mettre dans la même balance, le poids des morts côté Français et côté Nigérian; puis de reprocher à la communauté internationale son silence. Soit !

    En même temps, il a fallu compter avec l’ordre dans lequel les évènements se sont déroulés. Charlie Hebdo et ses victimes d’abord. Boko Haram ensuite, et en plus, le jour de la mobilisation. Ensuite la force des médias relayant l’information. On prenait faits et causes pour la France, qui n’a encore jamais connu un acte terroriste islamiste aussi choquant (c’est le premier attentat terroriste commis par des islamistes djihadistes). Soyons d’accord, on gagne vite en sympathie quand on a 17 victimes sans armes, assassinées par des terroristes au nom de Dieu. C’est une première pour la France, de se faire avoir et se faire embrigader sa liberté d’expression française! partagée par tout le reste du monde occidental. C’est l’état, sa loi, sa civilisation qui est touchée. Mieux encore, la France a un peuple solidaire qui a manifesté son soutien à ces victimes. 1,5 millions de soutiens!

    Et c’est là que le bât blesse avec l’Afrique. De vous à moi, il aurait déjà fallu organiser des manifestations au Nigéria. Tout le monde parle comme si on ne connaît pas nos pays africains où visiblement on n’a pas les mêmes sens de l’émotion. Dites moi depuis quand le Nigéria confronté à Boko Haram a organisé une manifestation populaire pour dénoncer le terrorisme et la liberté d’expression. Peut-être qu’il aurait fallu y penser avant ? Vous vous rappellerez d’ailleurs avant de juger que Boko Haram est un problème purement Nigérian. Ces gens là se sont mis à régner dans le nord parce qu’ils ont bénéficié de complicités dans le sud. L’affaire des mécontents au sein du parti au pouvoir, n’étant pas d’accord pour que Goodluck Jonathan finisse le mandat d’un chef d’état du nord et rempile lui même sur 8 ans… ça n’a pas fait plaisir à tous les généraux, ceux du nord, ancien postes de Sani Abacha se sont mis à renseigner les groupuscules terroristes et à les rendre puissants.
    Je continue. Les types du nord du nigéria faisaient leur radicalisme il y a longtemps puisqu’ils menaçaient à la machette les agents de vaccination contre la polio, convaincu que les américains y avaient introduit des produits pour rendre leurs enfants stériles. Le NIGERIA dites vous? c’est le pays qui a laissé la menace terroriste bien grandir et devenir son propre problème. Je suis triste pour les 2000 morts, mais c’est un problème Nigériano-nigérian que les Nigérians peuvent régler. Qu’ils manifestent déjà, pour qu’on les soutiennent !

    Dans tout cela, il faut donc éviter de comparer deux choses incomparables. Chercher à voir si 2000 morts au nigéria suffiront à détourner l’attention de la France? ça c’est bien l’africain… ceux qui ont poussé la bassesse jusqu’à rappeler qu’il y a des morts au congo, un pays où tuer est devenu un sport national ? et on demande qu’on prenne fait et causes pour eux, alors que des journalistes ne faisant que leur travail sont morts de la main des fous d’allah et qu’un peuple s’est levé dans son propre pays pour le dénoncer.

    Dites moi donc pourquoi les chefs d’état africains y vont. Ah, les ingrats. Si la France n’avait pas mis un terme à la poussée islamiste au Mali, je ne sais pas ce que seraient nos pays à l’heure actuelle. L’opération SERVAL a remis le Mali sur pied. Ok, la France a déconné en Lybie, mais aujourd’hui elle en est consciente parce qu’elle nage aussi dans le bassin méditerranéen infesté de crocodiles islamique. ça vient de lui péter au nez, et elle corrigera le tir (comme si les pays africains eux n’ont jamais fait d’erreur, pffff).

    Les intellectuels africains qui pensent à tort que comparaison est raison devraient se raviser. La pensée africaine prend un drôle de tournant, elle radicalise l’afrique, elle l’enterre.

    J'aime

Vos réactions et commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s