Un instant! poésie

J’y crois tellement que j’ai troqué mon coeur contre la soutane du diable

Je veux m’amuser à écrire un poème. Je l’écris en deux versions: Celle de l’inspiration et celle améliorée après lecture. Laquelle préférez-vous?

Inspiration ( celle qui m’est venue naturellement)

Tous les livres me tombent des mains, tu me hantes

Tu hantes mon âme ivre de désir pour toi
Toi qui occupes mes pensées comme une drogue
Drogue à laquelle je me shooterai encore volontiers

Oui, le soleil était encore chaud
Chaud comme quand je m’imagine tes baisers
Baisers dont je ne me lasserai pour l’éternité
Eternité que je voudrais passer dans ton étreinte

Etreinte que je ne voudrais pas quitter
Quitter même si le soleil, torche terrestre,
S’éteignait en laissant échapper de ton corps

Une colonne de feu, ou une faible lueur
Lueur qui pour moi rimerait avec espoir
L’espoir de devenir tienne pour l’éternité

Amélioration ( celle que j’ai réécrite )

Tous les livres me tombent des mains, tu me hantes
Tu hantes mon âme ivre de désir pour toi
Toi qui occupes mes pensées comme une drogue
Un élixir d’amour pour me shooter à volonté

Oui, le soleil était encore chaud
Chaud comme quand j’imagine tes baisers
Comme une fusion durable une éternité
Et moi embrasée dans tes bras par ton étreinte

Pour tout l’or du monde je ne voudrais te quitter
Quitter surtout si le soleil torche terrestre
S’éteignait en laissant échapper de ton corps

Une colonne de feu une coulée de laves
Une chaude coulée dans les sentes de mon espoir
Mon espoir de devenir tienne pour l’éternité

Publicités

2 réflexions sur “Un instant! poésie

  1. Je préfère – et je parie que vous aussi – la version spontanée.
    J’ai toujours pensé que la poésie arrangée manquait de sincérité.
    Qu’elle supprimait le brut, les hésitations et les imperfections de la pensée.

    Qu’elle éliminait la réaction spontanée et l’instinct pur.
    Les remplaçait par des mots et expressions taillés sur mesure.
    Rimes, strophes, pieds et césures…etc. pure manufacture.

    Pour moi, dès que l’on décide écrire un poème, il y a contrecoup.
    Il faut que ca vienne de soi ; que l’on exprime sa pensée sans rajout.
    Je pense que la parfaite poésie est celle qui se constate après-coup.

    🙂

    J'aime

  2. AMAH Essodina dit :

    Je n’ai pas trop aimé car même si l’idée est bonne ce poeme est plutot enfantin(excusez le terme).Pour ce qui est du reste je crois aussi que la veritable poesie est celle qui vient de sortir de la manufacture meme si au fond je n’aime pas trop les poésie sans aucune règle(libre)comme celui ci.

    J'aime

Vos réactions et commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s