Le grand marché de Lomé part en feu

FB_IMG_13579556630133307Une rumeur dans un lieu anodin sur le boulevard. Puis l’instinct journalistique prend le dessus. A cinq minutes de la Banque populaire, stupéfaction, le bâtiment principal du grand marché en flammes.

Une fumée et des flammes au loin, le bâtiment principal du grand marché de Lomé est en feu. A deux heures du matin, pas de traces de sapeurs pompiers, seulement un attroupement de riverains. Chacun y va de son commentaire. Selon les premiers témoignages recueillis sur place, le feu aurait commencé au premier étage.

« Il était environ une heure du matin quand nous avons été alerté par des cris. Le marché est en feu, venait-on de nous rapporter ma famille et moi », commente cette riveraine.

A la stupéfaction générale, pas de trace de sapeurs pompiers, seulement des policiers qui tentent d’effrayer et d’éloigner la foule de curieux avec leurs armes. Mais la rumeur se propage et la foule s’agrandit. Le feu en fait autant. La foule crie sa colère, impuissante et s’énerve contre les policiers. Mais les esprits se calment rapidement devant ce feu qui  ne cesse d’embrasser le bâtiment. « La cathédrale est en danger et peut aussi prendre feu », lance un spectateur.

Quelques minutes plus tard, les sapeurs pompiers arrivent, mais avec une seule voiture. Ils ont apparemment minimisé l’alerte. Ils tentent de contenir le feu du côté du bâtiment qui n’est pas encore embrasé. Peine perdue car les flammes ont avalé en un temps record le contenu du camion citerne. « Ils sont à cours d’eau ces incompétents », entend-on dans la foule. Et c’est vrai. Le seul camion s’éloigne puis est remplacé dans la trentaine par d’autres. Cette fois, ils attaquent le feu de front.

« C’est d’un Hélicoptère qu’il faut pour maîtriser ce feu », affirme un passant. Mais le hic, les sapeurs pompiers de Lomé n’en disposent pas. Et donc font avec les moyens de bords.

Les premiers commerçants arrivent

Des libanais, chinois, Nigérians et nigériens… ayant leurs boutiques dans le bâtiment arrivent. Ils assistent eux aussi à la scène impuissants, certains les mains sur la tête.

« Voici notre champ et notre grenier », gémit une femme en pleurs. Probablement une commerçante qui voit le bâtiment en feu engloutir les efforts d’une vie. Elle n’est pas la seule. Plusieurs autres femmes vivant le même sort s’attroupent. Toutes en pleurs.

Mais en lieues et places d’une inexistante consolation, ce sont des véhiculent de militaires et de polices militaires qui arrivent. Comme quoi, dans ce pays, l’armée règle tous les problèmes, même en cas d’incendie. Il est bientôt cinq heure du matin, mais le marché brûle encore. Les sapeurs pompiers ne font que la contenir.

Incendie criminelle ou accidentelle?

L’on est en droit de se poser des questions. Comment en deux jours d’intervalle deux grands centres commerciaux du pays partent en fumée? La police togolaise ouvrira t-elle une enquête de plus sans issue? Est-ce un crime? A qui profite-t-il? Ses commerçants seront-ils indemnisés, sur quelle base et à quelle hauteur? On espère que pour une fois, les jours à venir permettront de trouver un semblant de réponses à toutes ses questions.

Images du marché en flammes

Publicités

15 réflexions sur “Le grand marché de Lomé part en feu

  1. yokof dit :

    je suis a l’etranger et je salue votre initiative me sparents st commercants ayant appris la nouvelle j’essaye de joindre le pays mais les lignes saturees alors merci de nous avoir tenu informer que Dieu nous protege car c’est seulement le grand marche les togolais ont encore

    J'aime

    • Kalkul dit :

      Mon frère, tu as raison. Le grand marché là c’est notre vie. Je crois que si les intentions sont criminelles, il faut que l’Etat pense dès maintenant à protéger les grands centres commerciaux: port, aéroport, gares routières, autres marchés des grandes villes du Togo.

      J'aime

      • Il faut également protéger les banques…Renforcer la sécurité de tous ces endroits important avec des militaires bien armés qui se relayeront:Des groupes pour la journée et d’autres pour la nuit…De mon côté je pense que tout ça c’est du n’importe quoi,ces gens agissent sans penser à eux-même et pire,sans penser à leurs enfants.C’est vraiment écœurant!Je regrette que des gens pendant ces temps durs fassent autant preuve de bassesse intellectuel!

        J'aime

  2. moise TELOU dit :

    C’est vraiment triste ce qui se passe au Togo. J’ai comme impression que le ciel nous tombe dessus. c’est seulement hier que mon petit frère revenus de Kara m’ informais que le grand marché de Kara avais pris feux et je lui demandais comment les sapeur pompier de Kara sont-ils arrivé a éteindre ce feu vue qu’ils ne disposent que d’une ou de deux voiture citernes et il m’expliquais que les pompier de l’aéroport de Niamtougou sont venus leur prêter main forte. pour rire je luis demandais et si pendent que les pompiers de Niamtougou sont entrain d’éteindre le feu au marché, un feu se déclenchais a l’aéroport comment vont-ils faire?
    c’est face a certaine situation que nous nous posons généralement les vrais questions.
    pourquoi ne peut-on pas doter nos sapeur pompiers de plus de moyens et d’effectif?

    J'aime

  3. king tomson dit :

    c’est déplorable qu’un pays qui se dit suisse africaine ne puisse pas maitriser un incendie ; je trouve ça banal .vue la valeur que les marché représentent en Afrique et de sur quoi le marché de Lomé qui est un plateforme commerciale dans la sous région ne puise pas avoir des installations de détection d’incendie et des équipes des sapeurs pompier dynamique et permanent sur ces lieu fragiles. au Togo on prend les précaution après les dégâts.

    J'aime

    • amour dit :

      quel avenir meilleur pour ce pays? il s’effondre au jour le jour du a l’incompetence de ses dirigeants. quel honte! c’est les sapeurs pompiers du ghana qui sont venus eteindre le feu.

      J'aime

  4. amour dit :

    malheurs a ceux qui sont derriere cet acte crapuleux. apres tout le gouvernement est indexe. que l’incendie soit criminelle ou accidentelle quelle est la force ou moyen du corps des sapeurs pompiers devant le feu? nos dirrigeants se disent avoir fait des etudes a dans les grandes puissances. qu’avaient ils vraiment appris? des sapeurs pompiers qui n’ont meme pas d’echelle et de pioche.ou hache. pire encore ils arrivent ( si en retard) avec des camions citernes sans gaz ni eau. le batiment du grand marche aurait pu etre sauve ou ne serait ce que quelque leger degats. je dis HONTE AUX GIRIGEANTS de ce petit pays. ils depensent des millions et des millions pour des inutilites sans penser doter le pays des indispensables. le feu a commence si petit et pourait etre facilement maitriser. aujourdh’ui on dit que le batiment s’ecroule du a la chaleur. c’est tres lamentable. quel est le devenir economique de la vie a lome?
    Est ce un crime politique? je me demande.

    J'aime

  5. prince dit :

    c’est déplorable qu’un pays comme Togo ne puisse pas maitriser un incendie ; je trouve ça banal .vue la valeur que les marché représentent en Afrique et de sur quoi le marché de Lomé qui est un plateforme commerciale dans la sous région ne puise pas avoir des installations de détection d’incendie et des équipes des sapeurs pompier dynamique et permanent sur ces lieu fragiles. au Togo on prend les précaution après les dégâts. mais du courage a toute les nanas Benz et que Dieu le tout puisant les rendre par tout moyen.

    J'aime

Vos réactions et commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s