Quand Gustave Akakpo entre dans l’intimité des dictateurs africains…

Pour sa nouvelle tournée européenne, le dramaturge togolais Gustave Akapko a choisi de s’attaquer aux dictateurs africains et les chantres de la Françafrique. Ceci à travers « Chiche l’Afrique«  son one man chaud, spectacle joué jusqu’au dimanche 22 novembre 2012, au Théâtre de Belleville, à Paris.

A travers ce spectacle, Gustave Akakpo revient sur les zones d’ombre des années de pouvoir des dictateurs africains et de leurs épopées. Pour le spectacle, le dramaturge a choisi ses héros: Omar Bongo, Nicolas Sarkozy, Laurent Gbagbo, Abdoulaye Wade, Paul Biya ou encore Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Za Banga. Il leur donne la parole et fait revenir ses présidents sur les faits marquants de leur mandat: Magouilles, corruptions, contrats, assassinats, tout est passé au peigne fin.

Chiche l’Afrique est une conférence de presse durant laquelle se succédent quelques présidents, rois, empereurs et autres belles figures dictatoriales africaines. Gustave Akakpo veut ainsi « réparer une injustice » et donner la parole et la possibilité de venir au théâtre « aux présidents qui n’ont pas souvent l’occasion de s’y rendre »

A travers un humour déconcertant et sans langue de bois, Gustave Akakpo revient également sur le cinquantenaire, tant controversé, des indépendances africaines. Ayant personnellement décliné toutes les invitations liés a cette célébration, le dramaturge s’insurge contre la tenue elle même de ces festivités.

«Je n’avais pas envie de participer à des tables rondes, ou à des manifestations. Je trouve qu’il y a des pays qui ont le droit de fêter leur indépendance, car ils ont eu de vraies avancées dans leur société et un progrès démocratique, alors que d’autres n’ont rien à célébrer, ils ne bénéficient toujours pas des ressources», explique-t-il à Stéphanie Trouillard, une journaliste de SlateAfrique.

Un extrait de « Chiche l’Afrique » de Gustave Akakpo

 

Qui est Gustave Akakpo?

Né en 1974 à Amého, Gustave Akakpo reçoit en 1999 le premier prix junior Plumes Togolaises au Festival de Théâtre de la Fraternité, organisé à Lomé, au Togo.
Il a participé à plusieurs résidences et chantiers d’écriture, au Togo,en France, en Belgique, et bientôt en Syrie.
Egalement animateur culturel, il préside l’association « Escale des écritures » créée à la suite de chantiers d’écriture organisés au Togo par l’association « Ecritures vagabondes ».
Gustave Akakpo est lauréat 2004 du prix SACD de la Dramaturgie francophone pour sa pièce La Mère trop tôtet lauréat du 6ème Prix d’écriture théâtrale de Guérande 2006 pour sa pièce A Petites Pierres.

Publicités

Vos réactions et commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s